Vous allez être emballés !

Dans de nombreuses communes de France, trier les emballages des déchets ménagers est à l’ordre du jour. Les questions des habitants sont : Est-ce utile ? ; Ne mélange-t-on pas les poubelles des ordures ménagères avec les poubelles des emballages en catimini ? ; Pourquoi mettre TOUS les emballages, alors qu’avant on ne le faisait pas ?

A Boulogne-Billancourt et dans toutes les villes de GPSO (Grand Paris Seine Ouest), depuis décembre 2019, les habitants sont invités à mettre TOUS les emballages dans la fameuse poubelle jaune. Le SYCTOM, agence métropolitaine des déchets ménagers, a considérablement investi sur les techniques de tri . Aujourd’hui le recyclage INTEGRAL des emballages est possible grâce à des équipements industriels optiques et mécaniques complétés par des opérations manuelles. Sont ainsi séparés les emballages « à plat » (papier, carton, enveloppes, …) et les emballages creux (bouteilles quelle que soit la matière plastique, canettes alu ou métal, … ) sauf le verre bien sûr qui conserve sa propre filière.

Tous ces emballages triés sont compactés en ballot plus ou moins gros, plus ou moins lourds et partent, souvent par péniche pour les déchets triés sur le site du SYCTOM dans le 15ème à Paris, vers les sites industriels des recycleurs. Une nouvelle filière économique est en train d’être créée. Pour en savoir plus, consultez la plaquette d’information du SYCTOM.

Cela vaut donc vraiment la peine de réorganiser son coin poubelle dans la cuisine et de changer ses habitudes pour que les emballages nous emballent et que grâce aux gestes du quotidien, nous puissions dire : TRIER c’est RECYCLER.

Petits trucs pour faciliter le tri en usine :
  • bien mettre les papiers/cartons à plat, y compris les feuilles plastiques d’emballage ;
  • ne pas remplir les cartons avec d’autres éléments ;
  • séparer les boites carton des médicaments des plaquettes vides ;
  • l’idéal est de vider tous les emballages en VRAC dans la poubelle jaune, et non pas dans un sac.

Le tri n’est pas d’aujourd’hui ! En 1883, le Préfet Poubelle l’avait déjà mis en place à Paris; il y avait trois collectes : les déchets ménagers, les papiers et chiffons, les coquilles (car on mangeait beaucoup d’huîtres) avec les débris de vaisselle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s