Questions sans réponse

Avant, je n’avais pas peur de partager mon opinion. Aujourd’hui, je me censure sans cesse, par peur de me faire stigmatiser. Tant qu’il est encore permis d’exprimer des questionnements, j’ose.

La crise du Covid voit s’opposer depuis des mois, les professionnels de la santé, virologues, épidémiologistes, chercheurs, scientifiques de tous bords. Ils sont tous surdiplomés, surqualifiés, surcompétents. Ils sont sachants mais ils ne sont pas d’accord entre eux sur la conduite à tenir vis à vis de la crise elle-même ni de la vaccination.

Le vaccin, ou plutôt les vaccins, pour certains, n’en sont qu’au stade expérimental, sans recul sur leurs conséquences, effets secondaires, effets durables. L’Etat a accepté que les laboratoires commercialisent leurs vaccins sans porter aucune responsabilité. Avec son annonce lundi soir, le Président Macron veut-il engager le pays dans une guerre civile opposant les « favorables au vaccin » aux « opposés au vaccin » ? Pourquoi les « opposés aux vaccins » subiraient-ils l’opprobre des vaccinés, qui ne craignent rien dit-on ? Verrons nous une « nuit du 4 Août » pour l’abolition de la liberté ?

Le relâchement des consignes sanitaires juste avant les élections régionales et départementales, consignes jusque là bien respectées par tous, a-t-il une part de responsabilité dans la reprise de la crise sanitaire ? Etait-ce une décision scientifiquement motivée ? On peut légitimement s’interroger. D’autant qu’un variant delta relance les interrogations. Souvenez-vous qu’il y a 24 lettres dans l’alphabet grec….

Ceux qui refusent le vaccin ne sont pas des complotistes. Le complotiste est une personne qui ne sait pas, qui imagine et fantasme. Ceux qui refusent le vaccin voudraient pouvoir comprendre la réalité de la situation, comparer des chiffres, évaluer des faits. Ne trouvant pas de réponse à leurs questions, ils s’opposent à ce qu’on veut leur imposer. Devrait-on avoir honte de ces doutes, de ces questionnements ? Où sont les preuves scientifiques si ce n’est un taux de létalité de 0,15% quand celui de la grippe est à 0,07% ?

Malgré toutes les promesses de ne pas en arriver là, le Président a évoqué l’obligation du pass sanitaire y compris pour le quotidien, faire ses courses, prendre le train, se rendre à l’hôpital, … Des personnes, dont ce n’est pas la fonction, vont se voir imposer le contrôle de votre document administratif. Les vaccinés seront tout autant incommodés par ces contrôles que ceux qui n’auront pas été vaccinés. Veut-on vraiment priver tous les français de liberté et mettre en place un système de droits à deux vitesses ?

Comment faire confiance à ceux qui ont déjà menti ou trompé sur tant de sujets dans cette crise sanitaire (risques, masques, vaccins, …). Comment faire confiance à un gouvernement qui use de la peur, reprise de façon abusive par la communication (si tu aimes tes grands parents, ne les embrasse pas !), amplifiée par les médias ? On assiste peu à peu à la désagrégation du corps social.

La gestion par la peur est l’outil principal des totalitarismes. En France, au pays des Lumières et de Louis Pasteur, la science et la raison devraient nous guider.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s