Le grand débat, participer or not participer ?

Après une semaine d’observation sur le grand débat, qu’en penser ?

  • Trois séances magistrales du Président, façon grand O, à destination des élus locaux jusqu’alors tenus pour peu de choses dans le paysage politique.
  • Un mode d’emploi délivré après le lancement de l’opération.
  • Les mêmes élus locaux invités à faciliter l’organisation, et pour cause, ils sont sur le terrain.
  • 4 thèmes fixés par l’Etat qui veut donc savoir ce que vous pensez, mais pas tout !

Quelles sont les réserves face à cette proposition ? 
On craint l’hypocrisie d’un tel débat de si grande ampleur.
On sait, pour avoir vécu des situations similaires, que le compte rendu de ce débat sera tronqué et ne reprendra pas in-extenso les idées qui auront été émises.
On a bien compris que le Président s’offrait avec ce grand débat, une campagne nationale pour redorer son blason et préparer les européennes, et dans la foulée, les municipales de 2020 pour lesquelles il aura besoin de candidats de terrain.
On voit aussi que les médias cultivent la peur, les gilets jaunes n’ayant pas été aidés par les casseurs, et que leur action, qui dure, peut menacer ou va finir par menacer certaines économies.
On sait que la politique de la chaise vide laisse les places à des personnes qui ne nous conviennent pas.

Alors participer, or not participer ?

Participer bien sûr !

En réponse à la demande de quelques uns, je me permets de vous suggérer quelques idées, (même si je suis certaine que vous n’en manquez pas), à développer en fonction de votre style et de votre sensibilité :

La transition écologique :

  • parler de l’éolien, de l’arnaque financière que cela est ou de la dégradation de nos campagnes et paysages, de l’instabilité des vents
  • argumenter sur le caractère non polluant (CO2) du nucléaire et l’indépendance énergétique de la France
  • ​sauvegarder notre indépendance énergétique, par exemple, ne pas autoriser la vente des barrages français (et donc de la production d’électricité) à des groupes étrangers​

La fiscalité et les dépenses publiques :

  • supprimer la Métropole du Grand Paris
  • rétablir les quotients familiaux
  • supprimer l’AME
  • ne pas faire prendre en charge la PMA pour toutes compte tenu du déficit de la sécurité sociale
  • revenir sur le congé parental d’éducation qui est de fait limité à 2 ans et rend plus difficile la vie des familles
  • remettre en place une vraie politique familiale et pas qu’une politique sociale
  • baisser les dépenses de l’Etat (dire lesquelles)
  • supprimer les avantages des anciens présidents
  • CSG : la revoir à la baisse
  • ​limiter les salaires de la haute fonction publique

La démocratie et la citoyenneté :

  • ne pas vouloir de referendum d’initiative citoyenne, au risque de se trouver un jour comme les anglais avec le Brexit
  • peut-être avoir des propositions de votations comme en Suisse
  • donner à l’école plus de liberté et d’autonomie pour enseigner les valeurs de la république
  • revenir à l’enseignement chronologique de l’histoire pour comprendre la genèse de notre pays

L’organisation de l’Etat et des services publics : 

  • supprimer la Métropole du Grand Paris
  • supprimer les comités théodules
  • alléger le CESE pour ne pas dire le supprimer, argumenter par son absence de valeur ajoutée, son manque prouvé d’écoute par le passé,
  • revoir les intercommunalités pour rendre de la proximité aux citoyens
  • revenir à l’esprit de décentralisation avec les différents échelons administratifs, clarifier les compétences
  • revenir sur le non cumul de fonctions pour permettre d’avoir des élus à l’Assemblée qui connaissent les territoires
  • rendre à toutes les communes la responsabilité de l’attribution des logements sociaux
  • rendre obligatoire la comptabilisation des mètres carrés de logement social et non leur nombre pour prendre en compte les familles (un 5 pièces est comptabilisé comme un studio)
  • supprimer l’obligation du taux de 25% de logement social et les pénalités qui vont avec pour les communes vertueuses

A Boulogne-Billancourt, deux cahiers « d’expression libre » ont été mis à disposition du public. Bien des pages sont déjà noircies. Inutile d’avoir un ton agressif​ comme certains contributeurs.​
Argumentez votre idée. Développez-en une ou plusieurs.
Vous pouvez aussi participer par mail sur granddebat.fr ou organiser des réunions, cela peut être intéressant pour mieux connaître ses voisins !

​Lâchez-vous, soyez créatifs !​

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s