Endettement, ce que vous devez savoir

Je ne peux passer sous silence l’inexactitude des informations qui vous ont été soumises dans ce que l’on appelle « la profession de foi » des candidats, à propos de la dette consolidée de la ville. En fonction des candidats : +54% ou +45%.

Le commentaire * d’un graphique présentant la « dette réelle des contribuables boulonnais au 31 décembre » précise qu’il s’agit de « risque porté par Boulogne-Billancourt : GPSO/CAVDS : quote part de la dette établie au prorata des recettes fiscales apportées par Boulogne-Billancourt ; SAEM : quote part de la dette non garantie par un tiers ; ville : 100% de la dette ».

Mais les chiffres ne respectent pas le commentaire qui est fait, et c’est fort regrettable.

Je vous propose donc exactement le même graphique, avec les chiffres et les commentaires qui correspondent aux chiffres :
En bleu : ville : 100% de la dette
En vert : SAEM : dette pour laquelle la ville a donné sa garantie
En violet : GPSO : 37,6% de la dette de GPSO, correspondant à la part de population que la ville a dans GPSO.

Les chiffres sont tous vérifiés.

Et le graphique est le suivant :

dette ville GPSO SAEM

Et le + 45 % ou + 54 %, devient : +10,3%

La conclusion peut être : grâce à nos efforts de gestion sur le budget de la ville, nous avons pu baisser l’endettement de la ville, et absorber sans que cela ne pèse sur les finances de la ville, la montée en puissance de la SAEM. GPSO est resté stable.

Mais comme le disait hier soir Guy Sorman à la réunion publique de campagne de Pierre-Christophe Baguet qui a fait salle comble, l’endettement fait partie de la bonne gestion de la collectivité. Comme « un bon père de famille » s’endette pour l’achat d’un logement. Tout est dans la mesure !

Si vous avez des questions, c’est comme toujours, n’hésitez pas, j’essaierai de répondre dans les temps, avant ce soir minuit, fin de la campagne.

Merci de votre lecture attentive.